Vos soirées

Novembre 2017

Studio Hebertôt

Octobre 2017

Théâtre de l'Atelier 

Sept 2017

Musée des Arts Décoratifs 

Avril 2017 

Théâtre de l'Archipel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mars 2017 

Théâtre de Poche Montparnasse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Février 2017 

Les Feux de la Rampe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Janvier 2017 

Théâtre Michel 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Novembre 2016 

Rencontre littéraire 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Octobre 2016 

Théâtre de l'Atelier

 

 

 

 

 

 

 

Septembre 2016 

Studio des Champs Elysées

Avril 2016 

Studio Hebertôt

 Mars 2016 

Atelier Diamantaire

Février 2016 

Espace Pierre Cardin

Janvier 2016

Théâtre de l'Atelier 

Novembre 2015 

Théâtre de l'Atelier

Octobre 2015 

Ciné XIII

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Septembre 2015

Théâtre le Ranelagh

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mai 2015 

Théâtre de l'atelier 

Avril 2015

Théâtre Antoine 

Mars 2015

Les coulisses du Moulin Rouge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Février  2015 

La Pinacothèque de Paris

Novembre 2014

Théâtre les Bouffes Parisiens 

8 octobre 2014

CultureLLes 

fête ses 5 ans !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Juin 2014

L'Européen

Avril 2014

Conférence /débat 

Jean-Michel Péchiné 

Mars 2014

Caveau

les Grains Nobles 

Février 2014 

Atelier Diamantaire

Janvier 2014 

Théâtre Ranelagh

Novembre 2013 

Jeu de Paume 

Octobre 2013

Théâtre Ranelagh

Septembre 2013

Chez Papa Jazz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Juin 2013 

Théâtre des Mathurins 

Mai 2013

Cinémathèque Française 

Avril 2013

Théâtre Ranelagh 

Mars 2013

Théâtre Sarah Bernhard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Février 2013

Projection Privée

Paris Story

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Janvier 2013

Sapho

Marraine de CultureLLes

au Salon d'Anaïs

Novembre 2012

Théâtre le Lucernaire

Octobre

Manufacture des Abbesses

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Septembre 2012

Rencontre littéraire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Juin 2012

Théâtre de la ville

Mai 2012

Studio

des Champs Elysées

Avril 2012

Institut

du Monde Arabe

Mars 2012

Théâtre Ranelagh

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Février 2012

Atelier Diamantaire

Janvier 2012

Jeu de Paume

Décembre 2011

Duc des Lombards

Novembre 2011

Petit Théâtre de Paris

Octobre 2011

Centre Pompidou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Septembre 2011

Théatre Montparnasse

Juin 2011

Canal St Martin

Mai 2011

Théâtre Dejazet

Avril 2011

Musée du Quai Branly

Mars 2011

Petit Montparnasse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Février 2011

Galerie des bibliothéques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Janvier 2011

Petit Théâtre de Paris

Decembre 2010

Maison de l'Aubrac

 

Décembre 2010

Soirée privée Galerie Celal

Octobre 2010

Théâtre Michel

Septembre 2010

Les Arts Décoratifs

Juin 2010

Théâtre du Ranelagh

Juin 2010

Galerie des Gobelins

Avril 2010

Théâtre Petit Montparnasse

Mars 2010

Nissim de Camondo

Février 2010 :

Théâtre de Poche Montparnasse

Janvier 2010

Le Musée du Vin

Novembre 2009 

Théâtre Petit Saint Martin 

Graphisme Agence Andrée Putman photographie Patrick Gries

Octobre 2009

Musée des Arts Décoratifs

 

Septembre 2009

Péniche le Métamorphosis

 

Juin 2009

Musée du Quai Branly

Avril 2009

Théâtre de Poche

Avril  2009

Musée Jacqumart André

 

 

 

 

 

 

 

Vos parenthèses culturelles

2016 - 2017

 

Jeudi 30 nov 2017: dîner théâtre

 

« CANTATE POUR LOU VON SALOMÉ »

Bérengère DAUTUN et Sylvia ROUX

 

Spectacle suivi de la rencontre avec

Bérengère DAUTUN et Sylvia ROUX

 

Studio Herbertot

78 boulevard des Batignolles – 75017 Paris

 

« Tout en elle était exceptionnel : beauté, intelligence, amour de la vie. L’attraction qu’elle exerçait, révélait les êtres à eux-mêmes et suscitait les passions : Nietzsche, Paul Rée, Frida von Bulow… mais aussi et surtout Rainer Maria Rilke. Née en 1861, elle connut le meilleur et le pire : l’âge d’or viennois (Klimt, Schnitzler) comme l’ascension d’Hitler au pouvoir. Ecrivain reconnu, auteur de nombreuses pièces de théâtre, elle fut aussi la première femme psychanalyste. Grâce à sa rencontre fusionnelle avec Freud et sa volonté de toujours rendre l’autre meilleur, elle exerça sa profession avec ferveur et succès. Pour servir cette cantate à deux voix, Bérengère Dautun et Sylvia Roux font renaître une quinzaine de personnages célèbres et attachants.

« Sans cesse dans le devenir, jusqu’à son dernier souffle, elle guetta le lever du soleil. »

 

Lire plus 

 

Dîner avant ou après le spectacle

dans un restaurant à coté du théâtre

 

 

Prix spécial avec le Mot de Passe « Amies CultureLLes »

 

Demande d'info et pré réservation

contact@sortiesculturelles.com

 

Jeudi 18 octobre 2017: dîner théâtre

 

" UN VILLAGE EN TROIS DÉS - FRED PELLERIN"

Spectacle suivi de la rencontre avec Fred Pellerin

 

Théâtre de l’Atelier

1 place Charles Dullin - 75018 Paris

 

Métro  Anvers ou Pigalle  -Abbesses ou Pigalle

 

Fred Pellerin revient à Paris en octobre 2017. Comme dans ses cinq spectacles précédents, il nous entraîne à la découverte des figures hautes en couleur de Saint-Élie-de-Caxton, son village natal. Après Méo, le coiffeur-décoiffeur, c'est avec Alice la postière et le curé que nous ferons connaissance dans UN VILLAGE EN TROIS DÉS.

« …village en trois dés, c'est quelques histoires qui se tiennent en équilibre sur un petit cube de hasard ou de providence. Des récits à accrocher le rire, les oreilles et un peu plus encore. On y parle de l'amour, de la guerre, de la mort, et sur chaque brassée, d'un acte de foi et de ses grands mystères. Un village en trois dés, c'est Saint-Élie-de-Caxton qui se mesure à lui-même dans ses dimensions de largeur, de hauteur et de profondeur. Comme si on y était. Par moment, on dirait même que ça peut nous toucher."

 

Lire plus 

 

Dîner après le spectacle dans un restaurant

à coté du théâtre

 

Prix spécial avec le Mot de Passe « Amies CultureLLes »

 

Demande d'info et pré réservation

contact@sortiesculturelles.com

 

28 Septembre : visite guidée expo

" Christian Dior, Couturier du rêve "

Visite guidée suivie d’un dîner au restaurant à coté du musée

 

 Le musée des Arts décoratifs célèbre l’anniversaire marquant les 70 ans de la création de la maison Christian Dior. Cette exposition, riche et dense, invite le visiteur à découvrir l’univers de son fondateur et des couturiers de renom qui lui ont succédé : Yves Saint Laurent, Marc Bohan, Gianfranco Ferré, John Galliano, Raf Simons et tout récemment Maria Grazia Chiuri.

 

Émotions, histoires vécues, affinités, inspirations, créations et filiations relient cette sélection de plus de 300 robes de haute couture conçues de 1947 à nos jours. À leurs côtés, et pour la première fois de manière aussi exhaustive, sont présentés toiles d’atelier et photographies de mode, ainsi que plusieurs centaines de documents (illustrations, croquis, photographies de reportage, lettres et manuscrits, documents publicitaires…), et d’objets de mode (chapeaux, bijoux, sacs, chaussures, flacons de parfums…).

 

Et si Christian Dior fut aussi un homme de l’art et un amoureux des musées, plus de 70 années de création dialoguent également avec tableaux, meubles et objets d’art. Ces œuvres soulignent et prolongent le regard de Christian Dior en explorant les liens qu’il a su tisser entre la couture et toutes les formes d’art, définissant l’empreinte de la maison.

 

Les deux commissaires, Florence Müller et Olivier Gabet, ont construit leur propos selon un parcours chronologique et thématique réunissant et investissant, pour la première fois réunis ensemble, les espaces dédiés à la mode ainsi que ceux de la nef du musée, soit près de 3 000 mètres carrés. 

 

Lire plus 

 

Dîner après la visite dans un restaurant

à coté du Musée

 

Prix de la visite guidée avec conférencière : 19 €

Chèque a envoyer avant le 20 septembre 

 

Pour le dîner l'adresse du restaurant

sera communiquée prochainement 

Chaque personne réglera directement le restaurateur

en fonction des plats et boissons choisis 

 

Demande d'info et pré réservation

contact@sortiesculturelles.com

Sept 2017: soirée privée rencontre avec Deborah De Robertis

Programme et lieu de la soirée communiquée prochainement 

 

Demande d'info et pré réservation

contact@sortiesculturelles.com

 

Jeudi 27 avril 2017 : dîner théâtre

Didier Gustin dans : AH TU VERRAS !

Du 15 mars au 18 mai 2017 !

 

« Didier GUSTIN imite 50 artistes

en hommage à NOUGARO »

 

Un spectacle de Hubert Drac, Jacques Pessis et Didier Gustin

Avec : Didier Gustin,

accompagné de Laurent Roubac à la guitare et

Hugo Dessauges au clavier

Mise en scène : Hubert Drac

 

« AH ! TU VERRAS », c’est d’abord une histoire – une histoire drôle, une drôle d’histoire.

C’est l’histoire d’un mec, réquisitionné pour  être maître de céans d’une maison de campagne où  se trouve une fontaine… Miraculeuse.

 

Le mec, c’est Didier Gustin. Le gars qui l’a réquisitionné, c’est le proprio de la maison, Claude Nougaro ! Il lui est apparu en pleine nuit – ce n’est pas une blague - et lui a révélé que l’eau de la fontaine avait le pouvoir de ressourcer les artistes, de leur redonner l’inspiration, voire du talent.

 

Autant vous dire que ça se bouscule pour se faire inviter. D’autant que la magie n’opère que si on consomme sur place, à même la  fontaine. Pas question de remplir des flacons et d’exporter pour s’en jeter une lampée derrière le tee-shirt les soirs de Première. On n’est pas à Lourdes !

 

Information - mot de passe pour prix préférentiel et

Pré réservation par mail 

contact@sortiesculturelles.com

Jeudi 30 mars 2017 : Dîner Théâtre

" RIMBAUD VERLAINE"

 

De Christopher HAMPTON

Adaptation et Mise en scène de Didier LONG

 

Spectacle suivi de la rencontre avec Didier Long

 

« Paris, septembre 1871, Paul Verlaine accueille chez lui le jeune Arthur Rimbaud après avoir découvert ses premiers poèmes. Sous les yeux de son épouse Mathilde, une des liaisons les plus passionnées et sulfureuses de l’histoire de la littérature va naître jusqu’à l’embrasement. La confrontation de ces deux génies à fleur de peau, permettra la création de certaines des plus belles œuvres littéraires de référence. »

 

La presse en parle :

 

« Coup de foudre dans la très belle salle ronde du théâtre de la Condition des soies. Entre deux génies de la poésie française : Arthur Rimbaud (ardent Julien Alluguette), le jeune poète rebelle, et Paul Verlaine (Didier Long sincère et convaincant) qui l'a convié, fasciné par son talent et sa précocité. Sans tomber dans l'outrance ou le pathos, Julien Alluguette et Didier Long donnent à comprendre, et incarnent très bien cette spirale qui va détruire Verlaine mais aussi lui inspirer ses plus beaux poèmes. CULTUREBOX

 

« Julien Alluguette n’a pas seulement l’ensorcelante beauté du jeune rebelle mais son implacabilité. Il soutient la comparaison avec le Rimbaud que Leonardo DiCaprio incarnait à l’écran ! » J. N. L’OBS

 

Rendez-vous au

Théâtre de Poche Montparnasse

75 bd du Montparnasse, 75006 Paris

Métro : Montparnasse-Bienvenüe (lignes 4, 6, 12, 13), sortie n°5 Boulevard du Montparnasse

 

 

Infos, tarifs et pré réservation

 

 

Mardi 28 février 2017 : Dîner Théatre

 

" LE GENIE DU VIN"

un Wine Woman Show

 

Rendez - vous au

Théâtre Les Feux de la Rampe

34 rue Richer 75009 Paris

M° Cadet ou Grand Boulevard

 

Spectacle suivi de la rencontre avec Sylvie MALYS

DEGUSTATION OFFERTE des Vins de la Cave de Turckheim après le Spectacle  

en présence de l'Artiste Sylvie MALYS

 

" Parce que l'Humour et le Vin c'est convivial... ça se partage...

Une Femme, des personnages aux noms oenologiques, des jeux de mots aux goûts tanniques, de l'Amour, du Vin... Ce wine woman show nous dévoile les secrets de trois amies- ennemies dotées de noms oenologiques Margaux, Fleurie et Vouvray. Les problèmes surgissent à cause d'un certain Saint-Amour...Confidences et trahisons sont les ingrédients de cette comédie truffée de jeux de mots au goût tannique qui restent longtemps en bouche. Jolie comédienne rousse et acidulée, Sylvie Malys excelle dans son interprétation lors des transformations de ses personnages. Ce spectacle drôle et rafraîchissant ravit et requinque le spectateur. 

A déguster sans modération ! » 

News et livre d'or de la soirée
News CultureLLes 28 Février 2017.pdf
Document Adobe Acrobat 296.5 KB

Vendredi 27 janvier 2017: Dîner Théâtre

Pour notre première soirée 2017

Rendez-vous au Théâtre Michel

 

38, rue des Mathurins 

75008 Paris

metro le plus proche  : Havre Caumartin 

 

pour découvrir 

 

"LA PEUR" 

 

D’après la nouvelle de Stefan Zweig

Adaptation et mise en scène : Élodie Menant.

Avec : Hélène Degy, Aliocha Itovich, Ophélie Marsaud.

Décor : Olivier Defrocourt.

Costumes : Cécile Choumiloff.

Lumières : Olivier Drouot.

 

"Dès le 7 octobre 2016, offrez-vous le frisson de cette nouvelle adaptation de Stefan Zweig.

Irène trompe son mari Fritz, avocat pénal. Un soir, une femme l’interpelle à la sortie de chez son amant. Elle prétend être la petite amie de ce dernier, interdit à Irène de revenir le voir et lui réclame de l’argent en échange de son silence. Dès lors, Irène vit dans la hantise que son mari apprenne sa liaison. Plongée dans les années 50, digne d’un scénario d’Hitchcock, la pièce se déroule au rythme haletant des angoisses d’Irène. Manipulation? Mensonge ? Hallucination? La tourmente semble sans fin, le couple vacille… jusqu’au dénouement, véritable coup de théâtre. Du grand Stefan Zweig."

 

la presse en parle 

« Elodie Menant prend à revers les spectateurs en leur faisant partager la déliquescence effrayante d’un couple. Un très beau travail couronné par un succès évident ! » theatres.com

 

« Trois magnifiques acteurs – Hélène Degy, Aliocha Itovich, Ophélie Marsaud – portent cette histoire à son paroxysme avec élégance et conviction. »  Theatrorama

 

« Émus, nous ne savons plus si nous voulons rire ou pleurer. Nous ressentons beaucoup de choses jusqu’au dénouement auquel nous assistons la gorge nouée ! aubalcon.com 

 

Mercredi 23 novembre : dîner littéraire

C'est la dernière "CultureLLes" de l'année, avec une invitée d'exception,

Danièle Flaumenbaum 

 

Pour cette soirée je vous propose d'échanger avec elle autour de ses 2 livres.

 

Pour cette rencontre, Trinidad, que vous avez pu apprécier dans le spectacle " Et pendant ce temps, Simone Veille", nous fait le grand plaisir d'être parmi nous pour interviewer notre invitée.

 

 

"Danièle Flaumenbaum" auteur de "Femme désirée femme désirante" et "Les passeuses d'histoires"

« En trente ans de pratique de la gynécologie, la plupart des femmes qui sont venues me consulter souffraient de ne pas vivre leur sexualité comme elles le souhaitaient : être à l’aise avec leurs sensations, pouvoir les ajuster et les partager avec celles de leur partenaire, et ainsi savoir bénéficier des bienfaits reconstituants du partage amoureux.

En majorité, les femmes pensent s’ouvrir à l’amour du corps de l’autre et du leur, mais, comme nous le verrons, elles sont fermées et ne le savent pas. Cette fermeture est invisible et ne se ressent pas. Elles ont certes le désir de s’engager dans ce voyage qu’est la sexualité. Elles en rêvent mais, paralysées par une éducation sexuelle chargée d’ignorance et d’interdit, elles restent sur le seuil, ou dans le vestibule, attendant d’être embarquées, créées ou initiées.

C’est ma vie de femme qui m’a permis de découvrir que je n’étais pas plus construite que les patientes que je recevais. J’étais, comme elles, identifiée à l’ancien modèle, et il m’a fallu des années pour entendre et accepter d’intégrer dans tout mon être que je ne me comportais pas en femme, alors que j’étais déjà mère : le choc fut dur à avaler…

Pourquoi donc, alors que la question de la sexualité et son épanouissement est maintenant admise socialement et qu’elle fait partie des mœurs de notre époque, a-t-elle toujours autant de mal à se vivre ? Pourquoi le corps ne sait-il pas ressentir le désir ou éprouver le plaisir de la rencontre amoureuse dans sa pleine expansion ? »

 

 

News et livre d'or CultureLLes 23 novembre 2016
News CultureLLes 23 novembre 2016.pdf
Document Adobe Acrobat 237.1 KB

Jeudi 27 octobre : soirée théâtre

 

Théâtre de l'Atelier 
1 place Charles Dullin - 75018 Paris
pour découvrir


"LE CHAT"

 

D’après l'œuvre de Georges SIMENON
Adaptation théâtrale de Christian LYON et Blandine STINTZY
Mise en scène de Didier LONG
Assisté de Julie MARBOEUF
Avec Myriam BOYER et Jean BENGUIGUI

 

"Un mari et une femme qui ne se parlent plus…
Et pourtant, Marguerite et Émile ne peuvent vivre éloignés l’un de l’autre.
Comme on ouvrirait au hasard l’album photos de leur vie commune, nous sont livrés, par fragments successifs, les circonstances de leur rencontre, les débuts de leur vie commune et l’escalade de leurs conflits.

Avec son roman « Le Chat », pour la première fois adapté au théâtre, Georges Simenon explore une fois de plus avec délectation la dimension inépuisable des tréfonds de l’âme humaine. Ses personnages, à la fois touchants et détestables, existent davantage par leurs failles que par leurs convictions, et témoignent de l’ambivalence des comportements et de leur difficulté à se confronter à « l’autre ». La pudeur, l’orgueil, les certitudes, les préjugés sont le point d’ancrage de leurs attitudes et provoquent l’immobilisme de leurs pensées. Ce n’est pas l’action qui fait la force de l’écriture de Simenon mais le tableau minutieux qu’il fait de la vie telle qu’il la voit, à la fois terrifiant et humoristique, noir et jubilatoire. Ce n’est pas là le moindre de ces paradoxes.».

 

la presse en parle ..

"Deux comédiens exceptionnels", "Une mise en scène éblouissante", "Un grand moment, un cadeau...une soirée d'exception."
OnSortOuPas
"Myriam Boyer et Jean Beguigui sont magnifiques".
Sceneweb
"Face à face intense".
Publik'Art
"Les comédiens donnent toute sa saveur à l'univers de Georges Simenon".
AFP

 

 

News et livre d'or CultureLLes 27 octobre 2016
News CultureLLes 27 octobre 2016.pdf
Document Adobe Acrobat 264.9 KB

Jeudi 29 septembre : Dîner Théâtre

Spectacle + rencontre avec les artistes 

 + Dîner dans un restaurant à coté du théâtre

 

Comédie & Studio des Champs-Elysées

15 Avenue Montaigne, 75008 Paris

pour découvrir

 

 "LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY"

 D'après le roman d'Oscar WILDE

Mise en scène de Thomas LE DOUAREC

Avec en alternance Arnaud DENIS ou Valentin de CARBONNIERES, Lucile MARQUIS ou Caroline DEVISMES, Fabrice SCOTT ou Maxime DE TOLEDO,

 

Thomas LE DOUAREC ou Olivier BREITMAN

 

 

Par la magie d’un vœu, Dorian Gray conserve la grâce et la beauté de sa jeunesse. Seul son portrait vieillira. Le jeune dandy s’adonne alors à toutes les expériences. Wilde nous lance dans une quête du plaisir et de la beauté sous toutes ses formes, belles ou atroces ; l’art n’a rien à voir avec la morale. C'est l’œuvre la plus personnelle de Wilde, il disait : « Dorian Gray contient trop de moi-même, Basil est ce que je pense être, Harry ce que les gens pensent que je suis et Dorian ce que j’aurais aimé être en d’autres temps. ».

 

Et comme d'habitude ....

Spectacle suivi d'un dîner entre nous dans un restaurant à coté du théâtre pour échanger dans une ambiance conviviale

  

News et livre d'or CultureLLes 29 septembre 2016
News CultureLLes 29 septembre 2016.pdf
Document Adobe Acrobat 254.0 KB

Jeudi 28 Avril 2016: Dîner Théâtre

 

Spectacle + rencontre avec les comédiennes

 + Dîner dans un restaurant à coté du théâtre

 

"Et pendant ce temps, Simone veille"

au Studio Hébertot 

 

 

Production : Monsieur Max Production / Auteurs :Trinidad, Bonbon, Hélène Serres, Vanina Sicurani, Corinne Berron / Textes chansons : Trinidad / Mise en scène : Gil Galliot / Interprètes : Trinidad, Fabienne Chaudat , Agnès Bove, Serena Reinaldi / Durée : 1h20

Direction musicale : Pascal Lafa / Scénographie : Jean Yves Perruchon / Vidéo : Philippe Bréard

 

"Le féminisme peut-il être drôle ? C’est tout l’enjeu de ce spectacle.

 

Suite à l’affaire Strauss Kahn en 2011, Trinidad a eu l’idée de revisiter l’histoire de la condition féminine en France des années 50 à nos jours à travers trois lignées de femmes, celles de Marcelle, France et Giovanna. L’ouvrière, la bourgeoise et la troisième issue de la classe moyenne qui semble s’être échappée d’un film de Jacques Tati.

 

Ces trois femmes au destin différent ont toutefois un point commun, elles ont travaillé pendant la guerre et ont gardé la nostalgie d’une indépendance « éphémère » devenue après le retour des hommes : « effet mère ». Car dans leur quotidien des années 50 elles sont cantonnées dans leur rôle de femme au foyer avec pour seule consolation l’arrivée de l’électroménager. Sauront-elles transmettre à leur descendance ce goût de liberté ?

 

Quatre générations de femmes se succèdent dans ce voyage qui s’étend de la lutte pour l’avortement à la procréation assistée. Au travers de scènes de la vie quotidienne, ces douze femmes nous entraînent dans leur intimité et leur touchante imperfection. Ce voyage dans le temps est ponctué par les interventions d’une Simone qui veille pour nous rappeler les dates importantes qui ont jalonné cette évolution qui s’est faite à force de combats, de désirs, de doutes et surtout dans la quête d’une égalité hommes / femmes.

 

Aucune revendication, juste un constat et une question :

sommes-nous enfin capable d’avancer ensemble ?"

 

Trinidad

 

 

News et livre d'or CultureLLes 28 avril 2016
News CultureLLes 28 avril 2016.pdf
Document Adobe Acrobat 338.6 KB

Jeudi 31 mars : Visite atelier Diamantaire et Dîner 

 

Visite de l'Atelier + rencontre avec Eric Hamers

+ Dîner dans un restaurant a coté de la taillerie

 

Eric Hamers taille le diamant depuis 1978. Après l'obtention de son CAP en 1980, il est d'abord ouvrier au sein d’un atelier réputé puis se met à son compte en 1983. Dix ans plus tard, il crée sa société éponyme, perpétuant ainsi, au cœur de Paris, la tradition familiale de la taille du diamant.

 

Son arrière-grand-père, Adrianus Hamers, venu de Hollande en 1898, a formé le personnel de ce qui était alors, à Versailles, la plus importante taillerie de diamants de France. Appartenant à la société Asscher, elle employait plus de cent ouvriers diamantaires. En 1923, son grand-père, André Hamers, en prit la direction. La taillerie vit son activité réduite à sa plus simple expression à la suite de la crise de 1930, ne conservant que deux ouvriers, Michel Cotin et lui-même. Ils écrivirent certaines des plus belles pages de l'artisanat français.

 

Au sortir de la seconde guerre mondiale, les activités liées à la haute joaillerie retrouvèrent leur prestige. De grands ateliers virent à nouveau le jour, employant jusqu’à 60 ouvriers. La taillerie Asscher reprit ses activités et permit au père d’Eric Hamers, Bernard, lui-même formé par sa tante paternelle Adrienne Vallet, Meilleur Ouvrier de France en 1949, de poursuivre dans cette voie.

 

Les années 60 virent une mutation du métier de diamantaire : la taille et le négoce devinrent deux activités distinctes. C'est à la fin des « Trente Glorieuses » qu'Eric entra à son tour dans le métier.

Eric Hamers a été désigné Meilleur Ouvrier de France en 1997 et sa société a obtenu, en 2009, le label Entreprise du Patrimoine Vivant, décerné par le ministère de l’Economie.

 

Voir le livre d'or de la soirée
News CultureLLes 31 mars 2016.pdf
Document Adobe Acrobat 377.1 KB

Mercredi 24 février 2016 : dîner Spectacle

Spectacle + rencontre avec les artistes

+ Dîner dans un restaurant à coté de la Concorde 

 

Découvrez le groupe

"Straight No Chaiser" 

à l'Espace Pierre Cardin 

 

« Les Straight No Chaser arrivent en France ! Oubliez l'image que vous vous faites des groupes masculins de chant a capella : le kitsch des chanteurs collégiens aux blazers bleus et cravates.

 

 

Fondé à l'Indiana University en 1996, Straight No Chaser est un groupe de chanteurs a cappella qui comptabilise déjà plus de 63 millions de vues sur Youtube & plus de 1,3 millions d'albums vendus aux USA. Le phénomène Straight No Chaser est bientôt de retour avec une série de concerts & un nouvel album 'The New Old Fashioned'. 


L'opus, qui comportera 12 ou 13 titres et quelques morceaux bonus, inclura des reprises de The Weeknd (I Can't Feel My Face), Meghan Trainor (All About That Bass), Charlie Puth (Marvin Gaye), Radiohead (Creep) et des mashups d'anciens titres et de nouveaux titres comme notamment 'Counting Stars' de One republic et 'Beggin' de Frankie Valli & The Four Seasons, 'Sitting on the Dock of the Bay' de Otis Reading et 'Proud Mary' de Credence Clearwater Revival mais aussi 'Thriller' de Michael Jackson et 'Uptown Funk' de Bruno Mars'. Six morceaux seront disponibles en instant grat et s'accompagneront d'une vidéo : 'Make You Feel My Love', 'Beggin/Counting Stars', 'Marvin Gaye', 'Creep', 'Can't Feel My Face' et 'Move Medley' »

 

Le groupe se forme en 1996 alors que les garçons étaient membres du Glee Club de leur université.

Devenu un véritable phénomène aux Etats Unis, leurs 4 premiers album on connu un énorme sucés 

 

 

News et livre d'or CultureLLes 24 février 2016
News CultureLLes 24 février 2016.pdf
Document Adobe Acrobat 199.8 KB

Jeudi 28 janvier 2016, soirée dîner théâtre

Dîner dans un restaurant à coté de lu théâtre 

+ Spectacle + rencontre avec les artistes

 

Théâtre de l’Atelier

 

« HA! LE GRAND HOMME »

Spectacle et rencontre avec les comédiens

et la metteur en scène

 

 

de Pierre et Simon PRADINAS

mise en scène de Panchika VELEZ

 

Avec 

Yvan Le BOLLOC’H

Jean-Jacques VANIER

Jean-Luc PORRAZ

Stéphane WOJTOWICZ

Aurélien CHAUSSADE

Jean-Pierre MALIGNON

et Serena REINALDI

 

« Ah ! Le grand homme » est une farce. Des comédiens, prêts à tout pour exercer leur métier, répondent à la convocation d’un metteur en scène fumeux. Leur mission : Rendre hommage, sur scène et le soir même, au grand Jean Vilar ! Les fantômes du Théâtre viennent fort heureusement voler à leur secours au terme d’une journée délirante...

 

Metteur en scène iconoclaste, Pierre Pradinas est également auteur de pièces de théâtre co-signées avec son frère Simon, scénographe. Pierre et Simon Pradinas s'engouffrent joyeusement dans l'univers du Théâtre, y dessinent des personnages déraisonnables, excessifs, maladroits, touchants, égocentriques, généreux, rêveurs, prêts à tout pour vivre leur passion: Le Théâtre.

 

Et si le Théâtre est le champ de bataille de la pièce, elle traite surtout de ces utopistes qui, malgré leurs tares avérées, parviennent à réaliser l'impossible. Une comédie burlesque et débridée, destinée à un large public.

 

News et livre d'or CultureLLes 28 janvier 2016
News CultureLLes 28 janvier 2016.pdf
Document Adobe Acrobat 228.0 KB